Cookies helfen uns bei der Bereitstellung unserer Dienste. Durch die Nutzung unseres Angebots erklären Sie sich damit einverstanden, dass wir Cookies setzen.
OK
Mehr Infos

Paroisse Catholique Francophone de Munich & Bavière


St-Anna avec statue de St. François

Soyez les bienvenus !

Que vous soyez nouvel arrivant en Allemagne pour un plus ou moins long séjour ou depuis de nombreuses années en Bavière, soyez les bienvenus sur le site de la paroisse francophone de Munich et Bavière.

Francophone et non pas française, car notre communauté se trouve sans cesse renouvelée d´expériences multiculturelles par ces représentants d’Europe, d’Afrique et de tous les continents. Notre jeune communauté est ainsi riche de sa diversité !

Ce qui nous unit, c'est notre foi en Jésus Christ. Nous savons que dans l´Église, "il n'y a pas d´étrangers" aussi sentez vous au sein de notre paroisse comme dans votre propre "Heimat".

Père Marc Grosstephan, Curé


ACTUALITÉS


Logo KTO

Prière du Pape François avec bénédiction Urbi et Orbi.

Face à la pandémie du COVID-19, aujourd'hui vendredi 27 mars à 18h, le pape François fera une prière suivie, à titre tout à fait exceptionnel, de la bénédiction Urbi et Orbi avec indulgence plénière.

Cette bénédiction sera à suivre en direct de la place Saint Pierre sur la chaine catholique KTO via leur site https://www.ktotv.com/ ou leur chaîne Youtube !
Pour plus d'information, cliquer ici.

aveugle

"Un temps pour ouvrir les yeux…"

Méditation sur l’Évangile du 4ème dimanche de Carême
(Jean 9, 1-41)

Lire la suite...


Du confinement imposé au corps ne suit pas la gêne de l´esprit ni l´étroitesse du cœur. Bien au contraire, une généreuse ouverture se suggère à tout notre être, en commençant par les yeux. Les yeux de notre corps sont merveilleusement constitués pour capter la lumière. Sur la pellicule sensible du fond de l´œil s´impriment des images que le cerveau interprète. Mais les yeux ne perçoivent qu'une seule espèce de rayonnements; il existe bien d´autres ondes captées par nos oreilles, les antennes, les radars, ou…. par le flair des chiens! L´univers est donc plus riche de réalité que ce que nous en percevons à première vue. Constat qui inspirera à Shakespeare la fameuse sentence placée dans la bouche de Hamlet: "Il y a plus de choses sur la terre et le ciel que votre philosophie n´en rêve“.
Puisque nos yeux ne saisissent qu'une fort modeste portion de la réalité, élargissons notre perception. Ainsi l´amitié n´est perçue que par les "yeux du cœur" (Saint-Exupéry). La présence bienveillante de Dieu ne se manifeste qu'aux "yeux de la foi", sorte d´illumination intérieure, de regard plus qu'humain qui nous gratifie, à notre humble mesure, de la largesse de vue de Dieu. Par la foi, les événements, en particulier ceux que nous vivons présentement, les personnes, l´Évangile, les sacrements sont vus sous une lumière différente selon que l´on croit ou que l´on clôt les yeux à cette dimension de la réalité.
Le mendiant des souks de Jérusalem était né aveugle. Sa première naissance semble marquée d´une malformation irrémédiable. Jésus, pourtant, a, pour ainsi dire, remis en chantier le geste du Créateur, qui pétrit de la boue pour faire un nouvel homme. C´est à une nouvelle naissance que nous assistons. L´aveugle-né, par le geste de Jésus, re-naît à une vie nouvelle; maintenant sa vie est illuminée. Il avance dans la foi et voit de plus en plus clair. Les pharisiens, eux, s´enfoncent dans le refus de croire et se cachent les yeux pour ne pas voir.
Sur quelle réalité essentielle les yeux de l´aveugle se sont-ils donc ouverts? C´est dans le cadre d´un véritable procès en quatre séances de jugement que notre mendiant commence peu à peu à voir clair! Il reconnait Jésus dans les sens du terme "reconnaissance". La découverte de l´identité de Jésus se fait par étapes: au début, il ne connait pas Jésus…. et l´appelle par ouï-dire: "l´homme qu'on appelle Jésus"! Puis sous les questions pressantes des pharisiens, il affirme: "c´est un prophète". Ensuite, il proclame que "c´est quelqu'un qui vient de Dieu", un envoyé. Enfin, dans une rencontre conclusive de Jésus, il est est conduit à une profession de foi explicite: "Crois-tu au Fils de l´homme? – Je crois!". Le geste se Joint à la parole: "Et il se prosterna devant lui".
Il est frappant de constater que Jésus n´est présent, dans cette scène d´évangile, qu'au début et à la fin. Au cours du procès qui l´incrimine, il demeure absent. Et c´est l´aveugle guéri qui est appelé à témoigner au sens fort de ce terme. En devenant progressivement disciple de Jésus, il en devient le témoin dans un monde incroyant qui le presse de questions. Nous remarquons par ailleurs que ce n´est pas le questionné lui-même qui se définit comme disciple, ce sont les autres qui le désignent comme tel: "Tu es le disciple de cet homme". Ainsi, semble-t-il, il ne suffit pas de se dire chrétien. On pourrait s´illusionner soi-même. Les non-croyants nous perçoivent-ils comme chrétiens ? À quoi le voient-ils?
Chers amis, ce carême si singulier, où privés des sacrements et de la vie communautaire, nous incite à ouvrir plus que jamais les yeux sur une réalité qui d´ordinaire se dérobe par manque de temps et d´attention. par accoutumance et négligence. Prenons , alors que nous en sommes privés, la pleine mesure de la richesse des sacrements et de la vie communautaire; hâtons-nous, par des paroles et des gestes, à faire se lever une lumière qui annonce Pâques, là où le confinement répand les ténèbres de la peur, de la solitude, de l´amertume, de l´impatience, de la rancœur et du désespoir qui aveugle.
Votre curé, père Marc Grosstephan

sub-tuum-praesidium

Chaque jour, à 18h, un temps de prière en commun...

Nous lançons l'invitation à se rassembler "chacun chez soi", quotidiennement à 18h pour un temps de prière en commun.

Lire la suite...
Ceci afin de soutenir les efforts admirables du corps médical, de manifester notre compassion à l´égard des malades et de penser à notre paroisse privée de sa vie communautaire.

L´office des vêpres sur le site de l'AELF est là pour nous aider dans cette démarche, avec différentes prières d´intercession dont la plus ancienne adressée à la Vierge :

"Sub túum praesidium confúgimus, sancta Dei Genitrix.
Nostras deprecationes ne despicias in necessitatibus,
sed a periculis cunctis libera nos semper,
Virgo gloriosa et benedicta. Amen."


"Sous l'abri de votre miséricorde, nous nous réfugions, Sainte Mère de Dieu. Ne méprisez pas nos prières quand nous sommes dans l'épreuve, mais de tous les dangers délivrez-nous toujours, Vierge glorieuse et bénie. Amen"

Nous portons vos intentions de prières...

intention de prieres
Chaque dimanche, une messe en huit-clos sera célébrée à 10h30 en l'église du cloitre Sankt Anna.

Cette messe sera dédiée à vos intentions de prières !


N'hésitez pas à les communiquer au 089 50 03 840 ou à l´adresse mail MGrosstephan@ebmuc.de.

union de priere

Une quarantaine, un carême en commun !

Newsletter du père Grosstephan
19 mars 2020

Lire la suite...
Chers paroissiens,
Chers amis de la paroisse,
 
Les épreuves que nous traversons présentement ne me semblent pas insensées, non plus que stériles pour qui veut bien les saisir dans une perspective, où la peur panique et les considérations à courte vue n´éclipsent pas toute réflexion d´envergure et toute action d´une féconde inspiration.
 
Il est sûr qu´après cette crise plus rien ne sera comme avant ! Semblable à toutes les crises, elle sera révélatrice de bien des choses ; elle mettra à nu des misères pitoyables et des grandeurs admirables ; le meilleur cotoira le pire. Cette crise appellera des changements en profondeur dans notre société. Notre rapport aux autres, à la nature, à la réalité économique et politique en sera transformé, l´humanité en sera changée ; chacun d´entre nous y opéra une conversion. Cette crise devient notre carême commun ! Or le carême n´a de sens qu´en vue de la victoire de Pâques : Le Christ a vaincu le désespoir du mal et de la mort. L´Espérance est permise, bien plus, elle doit nous distinguer de ceux qui l´ont perdue et qui attendent en cette heure, ô combien grave, le témoignage indispensable de notre foi.
 
Si l´heure n´est ni opportune ni vraiment mûre pour nous livrer à une réflexion plus pointue sur ce que nous sommes en train de vivre – la sagesse chrétienne nous y conduira en temps voulu et nous offrira alors de précieuses lumières – il importe tout d´abord, sous l´impulsion de l´Esprit-Saint, de ne reculer devant aucune initiative, où audace et prudence s´allient pour garantir et maintenir le lien vivant avec Dieu et entre nous tous.
 
Il me semble, en premier lieu, nécessaire de redire, certes avec douleur, qu´aucune célébration publique n´est possible jusqu´à nouvel ordre. Dans ce contexte, nous sommes invités à redécouvrir et à approfondir la valeur de la communion qui unit, au delà du contact sensible, tous les membres de l´Église. Uni au Christ, nous ne sommes jamais seuls, mais nous formons un seul corps dont il est la tête. C´est une union qui se nourrit dans la prière, mais aussi dans la communion spirituelle avec l´Eucharistie, une pratique très recommandée lorsqu´il n´est pas possible de recevoir le Sacrement. Il est, enfin, urgent d´entretenir un lien étroit entre nous tous et bien au-delà de notre communauté paroissiale avec tous ceux qui en ont besoin de notre secours quel qu'il soit. Personne ne doit sombrer, en ces jours difficiles dans la solitude, la peur et le découragement. Nous devons  veiller avec grand soin à entretenir les liens avec les membres de notre communauté, avec notre entourage immédiat et plus lointain par des appels téléphoniques, des communications par skype, en rendant des services à des personnes isolées.
 
Nos locaux paroissiaux resteront hélas fermés jusqu'à nouvel ordre, mais je reste à votre disposition en cas d´urgence au 089 50 03 840.
 
Chers paroissiens, chers amis de la paroisse, en ces temps difficiles, je vous assure de ma prière, de mon amitié, de notre communion mutuelle dans la foi au Christ vainqueur, que rien, ni même la mort, ne saurait détruire.
 
Que Dieu vous bénisse et vous protège.
Père Marc Grosstephan

TEMPS DE CONFINEMENT

En raison de la crise actuelle (COV),
Le bureau et les locaux de la paroisse francophone de Munich & Freising sont fermés jusqu´à nouvel ordre.

Nous vous remercions de tout cœur pour votre aimable compréhension.
Nous restons à votre écoute au  089 50 03 840.

CALENDRIER PAROISSIAL

Régulièrement mis à jour, notre calendrier est accessible en ligne.
N´hésitez pas à le consulter.

Pour recevoir notre "Newsletter", contactez nous.